SGPA-UNSA

Syndicat Général du Personnel des Autoroutes

VINCI et ses bénéfices.

Publié le 10 mars 2014

image_pdfimage_print

Paru dans ARGUS

Reprise du trafic et des bénéfices sur l’autoroute

ACTU /  ECONOMIE

Arnaud Murati

Jeudi 6 février 2014

La société Vinci a présenté ses résultats pour l’année écoulée. Les autoroutes ont vu leur fréquentation reprendre, tandis que les bénéfices demeurent au beau fixe.

Vinci ne déçoit jamais : sur les réseaux ASF, Escota et Cofiroute, le trafic a globalement progressé de 1,1% en 2013. Le trafic des véhicules légers a bien plus repris que celui des poids lourds (+1,3%, +0,2% pour les camions), plus particulièrement sur le réseau ASF. La société mère explique cette embellie par « l’ouverture du dernier tronçon de l’A89 » et par un retour significatif des camions sur le réseau à compter du second semestre de l’an dernier.

 Trafic en hausse rime forcément avec péages à l’avenant : +3,3% de hausse du chiffre d’affaires, grâce évidemment à la reprise du trafic mais aussi « à la poursuite de la montée en régime du duplex A86 (+0,1%) et aux effets tarifaires » indique le groupe. Les recettes dues aux péages atteignent 4,5 milliards d’euros !

 Vinci ne s’attendait pas à un tel résultat : »Vinci a réalisé en 2013 de bonnes performances financières, meilleures qu’attendues » explique toujours le groupe. Le taux de « résultat opérationnel sur activité » de Vinci autoroutes baisse, toutefois. Il passe de 45,4% à 44,2%, mais demeure satisfaisant car « une bonne maitrise  des charges opérationnelles a permis d’atténuer les effets négatifs de l’augmentation des charges d’investissement (…) ainsi que la hausse de 50% de la redevance domaniale à compter du 2e semestre 2013. »